Ce vendredi à 16h, Eveline Widmer-Schlumpf,  présidente de la Confédération, rendra une visite de travail à son homologue français au palais de l’Elysée à Paris. Au menu, selon le communiqué du département des Finances, figurent, outre les relations bilatérales, “la convention contre les doubles impositions en matière d’impôt sur les successions, les questions d’assistance administrative et la régularisation des avoirs non déclarés”.

François Hollande doit se réjouir d’aborder cette discussion de une heure trente au maximum, lui qui sortira juste d’une heure d’entretien avec Henry Kissinger (mais de quoi donc pourraient-ils parler quand la Syrie brûle, l’Egypte conteste et le conflit israélo-palestinien se ravive?) et d’une rencontre avec le prince Albert de Monaco à l’heure de se mettre à table.

La visite de la Grisonne sera sans doute tout juste une distraction pour le “président normal”, car sa journée de vendredi sera consacrée au rapport Jospin sur la réforme des mandats politiques. Un vrai thème de politique intérieure, comme les adorent politiques et journalistes parisiens, et qui a donc plus de chances de figurer au sommaire du Journal de 20H que le sourire de notre présidente.