En Allemagne, le quotidien de référence en matière économique et financière “Financial Times Deutschland” va-t-il se transformer en hebdomadaire, du moins pour son édition imprimée? C’est la question soulevée par son éditeur, Gruner + Jahr, en graves difficultés financières à cause, précisément, de ce navre amiral de son groupe. Cette question est soulevée alors qu’un autre quotidien allemand, la “Frankfurter Rundschau”, a déposé son bilan.

En Suisse, la question posée par G+J a été envisagée également par la direction du “Temps” à Genève, qui fait face à une baisse constante de ses revenus et a dû confirmer sa volonté de supprimer des postes de travail (sans donner de chiffre, contrairement à la RTS qui articule le nombre de 18 postes).

La profonde remise en cause du modèle d’affaires des médias écrits traditionnels par l’irruption d’internet et de la gratuité de l’information semble loin d’une solution. Avec des conséquences potentiellement très graves pour la qualité de l’information. C’est un outil d’aide à la décision des agents économiques qui est en train de se faire détruire.